S’équiper pour les repérages avant travaux : budget et financement

Jean-Michel Catherin, dirigeant de Testoon, répond aux questions du Grand Circuit Contrôler le Bâtiment spécial repérage avant travaux. Quel budget ? Quels moyens de financement ?

Retranscription

Quel budget pour s'équiper pour la première fois pour le diagnostic amiante avant travaux

Ce n'est pas très cher car c'est surtout du consommable. Contrairement à tout le reste du matériel que l'on propose au diagnostiqueur immobilier, une fois qu'il a acheté son iPhone, sa voiture et sa machine plomb, il n'a plus beaucoup d'argent. Il vient chez Testoon et il a besoin pour environ 3 000 euros de matériel. Là dedans, la partie initiale pour démarrer c'e sont quelques centaines d'euros niveau outillage et EPI. Après, ça va surtout être du consommable. Donc ça va dépendre du développement de l'activité.

Et du côté des logiciels et technologies d'acquisition ?

Aujourd'hui c'est un marché qui n'est pas encore mature en mon sens. C'est à dire qu'il n'y a pas une offre de logiciel commercial qui exploite véritablement toutes les capacités de ces appareils. Les sociétés qui ont la prétention de faire de l'évaluation de déchets par rapport à du scan ou du drone, c'est principalement des suites logicielles qu'ils développent eux-mêmes. Ou alors il font appel à des prestataires. Donc je ne peux pas dire pour 10 000 euros vous avez la solution complète.

Pour l'instant, il y a des briques de bases qui existent : le matériel, le logiciel fournit par le fabricant du matériel, des logiciels de type Autocad qui vont permettre de travailler la donnée... je pense que très rapidement il y aura des solutions de sociétés qui se spécialisent sur ce marché et qui vont proposer des suites complètes qui seront compatibles avec les budgets que l'on retrouve dans le domaine du diagnostic.

Ce qui important, c'est de savoir que les technologies d'acquisition de la donnée baissent très fortement. Un scanner coutait 50 000 euros minimum il y a encore quelques années ; aujourd'hui on en trouve à moins de 20 000 euros. Probablement qu'il y aura des scanners à moins de 10 000 euros très bientôt sur le marché. Ce sont des technologies qui vont se développer aussi bien du côté du matériel que du logiciel.

Quels moyens de financement ?

Des distributeurs comme Testoon peuvent mettre les diagnostiqueurs en contact avec des financeurs qui vont transformer un investissement en loyer, sous forme d'un leasing.

La complexité de ce type de montage, c'est que c'est un ratio entre la durée de vie du matériel et la pérennité de la société, qui est en générale évaluée par les financeurs.

Il y a des domaines comme l'électricité où, si vous avez acheté votre matériel il y a 10 ans, vous pouvez toujours l'utilisé aujourd'hui car la réglementation n'a pas évolué. Pour d'autres domaines comme le plomb, il va peut-être y avoir de nouvelles réglementations qui font qu'il va falloir faire évoluer son matériel. Et très certainement dans le domaine du scan ce sera la même chose.

À voir également