Souplesse, organisation et Cloud au service de l’efficacité

en partenariat avec :

Créée en 2015 par Thomas Alizier et Alexandre Sancan, Safe Diagnostics intervient sur tous les types de diagnostics dans le bâtiment, pour la vente, la location et l’avant travaux. Thomas Alizier, son président, présente les atouts de l’entreprise pour répondre au marché.

Quel est l’enjeu principal dans la profession du diagnostic ?

La rapidité d'exécution, c'est le nerf de la guerre ! Nous sommes continuellement sollicités au niveau des délais de réponse, plus encore en ce qui concerne les diagnostics avant travaux. Car le diagnostic va déterminer un mode opératoire et un budget de travaux. Plus on est rapide à intervenir sur place et plus vite on délivre les échantillons en laboratoire pour répondre aux clients.

Comment vous organisez-vous pour être plus réactifs ?

Notre méthode de travail est chorégraphiée du début à la fin de l’exercice de notre métier. À l’étape de la prise de contact pour commencer, le secrétariat a accès au planning de tous les techniciens. C'est ainsi que l'on arrive à trouver des rendez-vous rapidement en fonction des tournées de chacun.

Sur le terrain, les techniciens travaillent avec une tablette sur laquelle ils intègrent toutes les données : on peut y dessiner les plans, relever les anomalies, prendre des photos et, à la fin de la visite, nous sommes même en mesure de rédiger des rapports sur place. De fait, Safe Diagnostics délivre en moins de 24H le rapport de diagnostic lorsqu’aucune analyse en laboratoire n’est nécessaire.

Les outils du numérique et le Cloud participent grandement à notre efficacité. Si bien qu’il nous est impossible de démarrer une mission si nous ne sommes pas connectés à Internet. Nous sommes tous en partage de connexion sur le téléphone et la tablette, avec une numérotation et une base de données centralisée. Si un technicien génère un dossier, même à l'autre bout de la France, la numérotation du prochain dossier se placera automatiquement après la sienne. De même pour la facturation, tout est décentralisé dans le Cloud.

Pour le confort de travail, nous avons investi dans de l'electroportatif, avec du matériel sur batterie pour faire les sondages et les prélèvements. Ce n'est pas obligatoire mais ça nous permet de travailler plus vite.

La gestion du courrier est également centrale. Chaque courrier doit être affranchi tout de suite et déposé le jour même ou le lendemain au plus tard à La Poste. C’est pourquoi nous avons une machine à affranchir au bureau. Les techniciens déposent les prélèvements et le secrétariat peut immédiatement expédier au laboratoire.

Quel est selon vous l’atout principal d’une société comme Safe Diagnostics ?

Du fait que nous ne soyons pas une grosse structure, nous conservons une proximité avec nos clients et garantissons un véritable suivi des dossiers. Nous pouvons nous débrouiller pour être plus réactifs, avoir un meilleur suivi, être plus à l’écoute et présents. Avec mon associé nous sommes tous les jours sur le terrain. C’est une vraie qualité !

Mais si avec quatre techniciens et deux postes de secrétariat Safe Diagnostics est une petite entreprise, nous avons développé une certaine souplesse pour répondre à toutes les demandes à notre portée sur le plan technique. Via la co-traitance, nous faisons appel à des renforts auprès de diagnostiqueurs de confiance - toujours à jour dans leurs certifications - lorsque la demande est importante. Je suis convaincu que nous tenons le bon effectif.

A propos du fournisseur

Publications du fournisseur

sur le même sujet...