AC Environnement : l’amiante au coeur de la stratégie – Entretien avec son président

Denis Mora, Président du groupe AC Environnement, précise sa stratégie pour les prochaines années

En moins de 20 ans, l’entreprise a bousculé le marché du diagnostic immobilier. Elle est devenu le 1er opérateur de diagnostic immobilier auprès des bailleurs sociaux. Là où certains se satisfont d’une croissance d’une dizaine de pourcent par an, l’entreprise a connu un développement “indécent” et comprend maintenant 670 collaborateurs. La réglementation amiante SS4 (amiante sous-section 4) assurera les succès futurs.

C’est une stratégie limpide que le “patron” de l’entreprise, Denis Mora, a détaillé lors de la conférence de presse qui a eu lieu à Paris le 6 février dernier. Nous pouvons résumer cette stratégie en 4 actes :

  • acte 1 : explosion des repérages Amiante avant travaux. L’intégration dans la SS4 du code du travail de nouvelle obligation de repérage amiante (Décret n° 2017-899 du 9 mai 2017 relatif au repérage de l'amiante avant certaines opérations) avant les travaux va amener les entreprises du bâtiment à généraliser ces recherches.
  • acte 2 : Mailler le territoire et répondre aux demandes des entreprises de travaux. Alors que les repérages étaient plutôt mis en oeuvre sur des chantiers importants ou par les maîtres d’ouvrages professionnels - tels que les bailleurs sociaux -, les repérages sur des travaux plus modestes, par exemple dans une maison individuelle d’un particulier, vont se généraliser. En faisant l’acquisition d’un réseau de franchise, AC Environnement compte ainsi pouvoir répondre toutes ces nouvelles demandes y compris en dehors des grandes agglomérations.
  • acte 3 : fournir une donnée structurée et facilement exploitable grâce au BIM et à la maquette numérique. Pour rendre facilement utilisable les repérages, il faut une structuration et une représentation facilement utilisable des données par les entreprises. Cela évite les ressaisis, les risques d’erreur et surtout de recommencer de multiple fois les mêmes repérages lorsque la donnée s’est perdue dans un classeur...une équipe de 15 personnes est ainsi mobilisée dans le groupe sur ces enjeux.
  • acte 4 : accompagner les entreprises de travaux. Ainsi le groupe a prévu un accompagnement sur l’ensemble des nouveaux enjeux “depuis l’audit en passant par la réalisation de chantiers tests, la préconisation d’appareils respiratoires et d’équipements de protection individuelle appropriés, la rédaction des procédures et la formation.”

Le groupe a pris un belle avance grâce notamment à l’internalisation des expertises : repérage, analyse en laboratoire, formation, sans oublier la brique “numérique”. Il y a une vrai volonté de ne pas être dépendant de sous-traitants sur les sujets que l’entreprise considère comme stratégiques.

Enfin, d’autres opportunités sont dans les tuyaux : “QAI (Qualité de l’Air Intérieur) et hygiène industrielle sont des marchés qui seront porteurs de croissance dans les 2 prochaines années” selon Denis Mora.

Le diagnostic immobilier continue à se développer. Beaucoup en profiteront, certains plus que d’autres...

A propos du fournisseur

Publications du fournisseur