Nouvel arrêté certification ODI : objectifs et changements

en partenariat avec :

L'arrêté « compétences » a été publié le 8 juillet dernier. Il réforme et harmonise les différents dispositifs de certification des diagnostiqueurs immobiliers. Il entrera en vigueur au 1er avril 2019 pour les diagnostiqueurs et le 1er octobre 2018 pour les organismes de formation. Le point avec Sébastien MAURICE, directeur du CESI Certification, organisme de certification accrédité.

Le nouvel arrêté regroupe et abroge les 6 arrêtés précédents, qui couvraient les 6 domaines de certification : DPE, amiante, électricité, plomb, gaz et termites.

Le principal changement structurant pour les diagnostiqueurs est l’allongement de la durée du cycle de certification de 5 à 7 ans. Avec une vision plus générale, l’objectif est d’homogénéiser les processus de certification sur l’ensemble des domaines et ainsi de simplifier les procédures d’accès et de maintien dans la profession. Cet objectif se décline sur l’ensemble des exigences du processus de certification avec un axe fort sur la montée en compétences des professionnels du secteur.

Tout d’abord avec le renforcement de la formation continue, en généralisant l’obligation de formation jusqu’alors limitée à 2 domaines. Les diagnostiqueurs devront désormais se former sur les 6 domaines : 3 jours pour la certification initiale, 1 jour durant leur cycle de certification et 1 jour l’année de leur renouvellement. Cette généralisation se retrouve aussi dans les prérequis professionnels, jusqu’alors limités à 2 domaines également.

La notion de compétences terrain est aussi renforcée avec la généralisation des contrôles sur ouvrage sur les 6 domaines dans le cadre d’un contrôle sur ouvrage global. A noter que ces contrôles, jusqu’alors réalisés a posteriori sur la base d’un diagnostic déjà effectué, seront désormais réalisés lors d’une mission réelle : un auditeur accompagnera le diagnostiqueur pour évaluer la prestation.

La valorisation des compétences revient enfin sur le processus de recertification, où l’épreuve théorique est supprimée et l’épreuve pratique personnalisée à partir d’éventuels problèmes soulevés dans des rapports fournis par le diagnostiqueur.

Au-delà des diagnostiqueurs c’est toute la profession qui évolue car les organismes de formation devront eux aussi être certifiés à partir du 1er octobre 2018.

A propos du fournisseur

Publications du fournisseur

Laisser un commentaire