DEKRA lance sa franchise de diagnostic immobilier

dekra-diagnostic-immobilier

Interview de Nicolas BLAZY, Directeur de la franchise DEKRA DIAGNOSTIC

Qu’est ce qui a amené Dekra à se lancer dans le diagnostic immobilier ?

Spécialiste du contrôle technique automobile, Dekra a dès 2005, choisi d’élargir son activité pour devenir un partenaire global de la sécurité de ses clients, à la fois sur la route, au travail et à la maison. Cela a été à l’époque l’objet du rachat de Norisko, très implanté sur le contrôle industriel. L’entreprise s’est dès lors développée sur ce marché, et celui de la transaction/location. Avec plus ou moins du succès, jusqu’en 2014, où l’activité à vraiment décollé, pour bientôt générer 16 millions d’euros de chiffre d’affaires. Une réussite qui nous a convaincus que nous avions une place à prendre parmi les leaders du secteur en créant un réseau à la marque Dekra Diagnostic.

Pourquoi avoir choisi de développer ce réseau en franchise ?

Les raisons de ce choix sont nombreuses. Notre réseau intégré compte une trentaine d’unités, ce qui nous paraît être une taille idéale. Nous prendrions un risque important à continuer de le développer uniquement en propre. Ensuite, le marché du B to C ne représente aujourd’hui que 10 % de l’activité de Dekra Diagnostic. Or le business modèle qui fonctionne sur ce créneau, c’est la franchise. Enfin, nous avons de gros contrats nationaux à assumer (SNCF, CEA, EDF, Orange…), qui nécessitent des interventions dans des endroits reculés et sur des zones blanches où nous ne sommes pas. L’idée est de renforcer notre réactivité dans ces zones et d’y être apporteurs de business pour nos franchisés, à mon sens c’est la clé de la réussite d’un franchiseur.

Quels sont les atouts de Dekra Diagnostic sur son marché ?

Au client final, Dekra, marque reconnue pour sa transparence et sa grande rigueur, apporte de la sécurité et de la fiabilité, en même temps que des tarifs attractifs. Au franchisé, notre enseigne amène d’abord du business. Tous nos centres de contrôle technique automobile – ils sont 2 600 en France – seront apporteurs d’affaires pour nos diagnostiqueurs. Et dès leur lancement, ils profiteront aussi du portefeuille de grands comptes du groupe. Nous avons par ailleurs développé un logiciel révolutionnaire pour la gestion de leur activité au quotidien, plus efficace et simple d’utilisation que tout ce qui se fait aujourd’hui. Et leur garantissons l’accès aux assurances requises pour exercer le métier de diagnostiqueur immobilier.

Quels profils de franchisés ciblez-vous ?

Nous cherchons à ouvrir des franchises qui développent entre 400 et 500 000 euros de chiffre d’affaires et emploient trois à quatre techniciens et une administrative. Avec trois cibles : les diagnostiqueurs indépendants qui sont dans cette taille et qui recherchent aujourd’hui un partenaire solide, et pouvant leur permettre de développer une activité B to B ; les franchisés de la concurrence en fin de contrat qui souhaiteraient découvrir une autre enseigne ou sont insatisfaits des services apportés par leur franchiseur actuel et des cadres en reconversion qui souhaitent investir et passer à leur compte.

Quel est l’investissement requis pour vous rejoindre ?

Nous demandons 15 000 euros de droit d’entrée, puis des royalties de 5 % et une redevance publicitaire de 1 % du CA. Nous exigeons un local commercial, afin de porter la notoriété de l’enseigne. Il peut être aménagé selon deux standards : low cost ou premium. Une surface financière de 70 à 80 000 euros est globalement nécessaire pour s’installer et lancer l’activité dans de bonnes conditions.

Retrouvez l'intégralité de l'article sur franchise-magazine.com