Identification en laboratoire des parasites du bois pour les normes NF P 03-200 et NF P 03-201

en partenariat avec :

Ces analyses répondent aux exigences des diagnostics immobiliers « termites » et « état parasitaire » dans le respect des normes NF P 03-200 et NF P 03-201.

L’identification complète des agents de dégradation biologiques du bois concerne trois types de parasites :

  • les insectes à larves xylophages,
  • les termites,
  • les champignons lignivores.

Identification des agents de dégradation du bois

Lors d’une première phase d’observation macroscopique de l’échantillon, on s’attache à rechercher :

  • le bois (certains parasites sont spécifiques des plâtres par exemple)
  • les vermoulures (excréments des insectes)
  • le mycélium (partie végétative des champignons formée de filaments ramifiés)
  • les fructifications (partie macroscopiquement visible du champignon)le ramollissement du bois (changement des propriétés mécaniques)
  • les insectes (très rarement présents sur les échantillons)

 

L’échantillon est ensuite observé au microscope (grossissement entre x 20 et x 150), on recherche alors des indices plus précis :

  • structure des altérations (cubiques, présence de fibrilles)
  • taille des  trous et des galeries (piqûres en surface, galeries creusées par les larves)
  • identification d’insectes (coléoptères = insectes, isoptères = termites)
  • coloration (plus foncée = pourriture cubique, plus claire = pourriture fibreuse)
  • type de vermoulures (granuleuse, fleur de farine, copeaux, compactée)

La combinaison de ces indices reportés sur des logigrammes permet une identification fiable des parasites.

vermoulures-vrillettes
Vermoulures lenticulaires caractéristiques des grosses vrillettes (grossissement x 50)

Identification du mérule

Ce champignon lignivore représente en moyenne 70% des cas de dégradations à l’intérieur des bâtiments en Europe du Nord. Il s’attaque en premier lieu aux essences de bois résineuses et dans une moindre mesure aux bois feuillus. Il se développe préférentiellement dans la pénombre au sien d’une atmosphère confinée. Il présente une croissance optimale entre 20 et 26 °C dans des bois humides (35% d’humidité).

Identification macroscopique du mérule : bois brun, sec et cassant, altération sous forme de structures cubiques, fructifications sous forme de lames feutrées

Identification microscopique du mérule : faciès de rupture dans les trois dimensions de l’espace, mycélium , cordonnets grisâtres, spores brunes.

alteration-merule
Altérations cubiques macroscopiques caractéristiques des mérules

A propos du fournisseur

Publications du fournisseur

Laisser un commentaire