Les exigences du label THPE révisées

en partenariat avec :

Avec la généralisation de la réglementation thermique RT 2012 à l’ensemble des bâtiments neufs à partir du 1er janvier 2013, l’objectif prioritaire est de limiter les consommations d’énergie et d’améliorer les performances du bâti. Dans ce cadre, de nouveaux labels voient le jour : Haute Performance Energétique – HPE (réduction de la consommation d’énergie primaire de 10%) et Très Haute Performance Energétique – THPE (réduction de 20%).

label HQE diagnostic immobilier

Mais lorsque les exigences des labels ont été présentées par la Direction de l’Habitat, de l’Urbanisme et des Paysages (DHUP), l’association Effinergie avait émis des réserves. Cette dernière ne jugeait pas utile de conserver le label HPE, trop proche de la RT 2012 – mais ce dernier a été maintenu. Par contre, les exigences du label THPE ont été révisées dans un souci de simplification pour qu’il puisse converger avec le label existant Effinergie + qui lui a servi de modèle.

En voici les grandes lignes :

  • Seuil de consommation maximale abaissé à 40 kWhep/m²/an pour les maisons individuelles, puis pour les logements collectifs à partir du 1er janvier 2015 (seuil à 45 kWhep/m²/an d’ici là).
  • Exigence d’étanchéité inchangée (0,6 m³/h/m²)
  • Soustraction de la production photovoltaïque limitée (12kWh/m²/an)

 

Il reste que des promoteurs ont fait pression pour la création d’un troisième label, à peine plus exigeant que la RT2012 (Bbio inférieur de 20%). Il faudra cependant attendre courant décembre – date à laquelle la DHUP doit définitivement se prononcer – pour savoir si leur demande sera prise en compte. A l’heure où le changement climatique impose de réels efforts pour réduire les consommations énergétiques, accorder ce 3ème label ne semble guère raisonnable.

A propos du fournisseur

Publications du fournisseur