Thermographie : étude de cas pratique

en partenariat avec :

Les photos suivantes ont été prises à l’intérieur d’un logement dont les murs sont non isolés mais tapissés sur une sous-couche en mousse fine. L’image de droite présente un détail pris à la caméra thermique du bas du mur, à gauche de la tablette (voir la photo de gauche). Elle surimpose la plinthe en vision infrarouge sur fond visible.

Sur le thermogramme, la plinthe apparait nettement bleutée en comparaison avec le plancher et le mur jaunâtre, indiquant une température inférieure. Des points bleu foncé sont également observables tout le long.

 

 thermographie étude de casthermographie étude de cas

 

En fait, ces points bleus matérialisent les points d’attache probablement métalliques du tissu tendu sur le mur, la plinthe arrivant pratiquement au bord de la tapisserie. Au final, cette dernière joue le rôle d’isolant sur le mur, avec une température de surface supérieur à la plinthe. Cette dernière génère un pont thermique au regard du confort apporté par le revêtement sur les murs.

Ainsi, la présence de parois tapissées permet d’isoler le revêtement de façon homogène. La sensation de parois froides disparait (ou diminue), contribuant à l’amélioration du confort thermique des habitants.

 

 

Vous aussi avez croisé des exemples intéressants ? Envoyez-les à l’AFTIB (presse@aftib.fr) avec votre analyse pour les publier.

A propos du fournisseur

Publications du fournisseur