Evolution de la méthode d’élaboration de valeurs guides de qualité d’air intérieur (VGAI)

en partenariat avec :

Dorénavant, si elle le juge nécessaire, l'Agence nationale de sécurité sanitaire alimentation, environnement, travail (Anses) construira elle même une VGAI.

En lien avec les activités de l'Observatoire de la qualité de l'air intérieur (OQAI), dont elle est partie prenante, l'Anses s'est autosaisie afin de définir des valeurs guides de qualité d'air intérieur (VGAI).

 

 

Précision : il s'agit de valeurs sanitaires qui ont pour objectif de fournir une base pour protéger la population des effets néfastes pour la santé liés à une exposition à la pollution de l'air par une substance par inhalation et d'éliminer ou de réduire les contaminants ayant un effet négatif sur la santé humaine. Elles servent ainsi à aider les pouvoirs publics à fixer des valeurs de gestion de la qualité de l'air intérieur.

 

En 2007, l'Agence a publié une méthode générale pour l'élaboration des VGAI ainsi qu'une liste de douze substances prioritaires pour l'élaboration de telles valeurs. Depuis cette date, des VGAI ont été publiées pour les sept substances suivantes : formaldéhyde, monoxyde de carbone, benzène, naphtalène, trichloroéthylène, particules et tétrachloroéthylène.
A la lumière de l'expérience acquise lors de ces travaux, l'Anses a souhaité faire évoluer sa méthode d'élaboration de VGAI et en publie aujourd'hui une mise à jour accompagnée d'une nouvelle liste de substances prioritaires pour l'établissement de VGAI.

Jusqu'ici lors de la proposition de VGAI, l'Anses rédigeait le profil toxicologique de la substance, identifiait l'effet critique et le mécanisme d'action à considérer et sélectionnait les valeurs guides ou les valeurs toxicologiques de référence (VTR) disponibles dans la littérature, satisfaisantes au regard de critères de qualité prédéfinis. Dorénavant, si elle le juge nécessaire, l'Agence construira elle même une VGAI.

Par ailleurs, les VGAI proposées par l'Anses seront dorénavant systématiquement accompagnées d'une analyse des méthodes de mesure disponibles, d'éléments d'orientation pour la stratégie d'échantillonnage et d'une mise en perspective des valeurs établies, de l'identification des situations à risque et d'une proposition, lorsque cela est disponible, d'éléments pouvant permettre la quantification du gain sanitaire lié au respect de la VGAI.

Dans le cadre de la poursuite de ses travaux d'expertise, l'Anses a actualisé la liste des substances prioritaires sur la base de la nouvelle hiérarchisation des composés d'intérêt dans les environnements intérieurs proposée par l'OQAI en 2010. Ainsi, pour la période 2011-2012, l'Agence prévoit de produire des expertises sur les contaminants suivants :
- acroléine,
- 1,4-dichlorobenzène,
- acétaldéhyde
- chloroforme,
- fluorène,
- éthylbenzène
- dioxyde d'azote.

A propos du fournisseur

Publications du fournisseur

Laisser un commentaire