Energies renouvelables : comment atteindre les objectifs ambitieux du Grenelle ?

en partenariat avec :

Dans le cadre du Grenelle de l'environnement, la France a établi sa feuille de route jusqu'en 2020 : l'objectif est d'atteindre une part de 23 % d'énergies renouvelables dans la consommation.

Lors d'une conférence de presse organisée le 26 avril 2011, le Syndicat des Énergies Renouvelables (SER) a fait le point sur le développement industriel des énergies renouvelables au cours de l'année 2010, avant de présenter les principaux axes de son Livre blanc 2012.

 

Remarque : le SER doit publier d'ici la fin de l'année 2011, un Livre blanc 2012, qui sera mis à disposition des candidats à l'élection présidentielle de 2012. Ce rapport présentera des propositions d'actions pour chaque filière des énergies renouvelables, en vue de dépasser les objectifs fixés par le Grenelle de l'environnement, à savoir 23 % d'énergies renouvelables en 2020.

 

L'état des lieux dressé par le SER pour l'année 2010, met notamment en évidence que :

- le domaine de l'éolien a été marqué par une multiplication des contraintes administratives (schémas régionaux spécifiques à l'éolien, procédure ICPE, multiplication par deux de l'imposition liée à l'évolution de la taxe professionnelle, instauration d'un seuil minimum d'éoliennes..) qui ont conduit à l'abandon de nombreux projets ;

- la filière du photovoltaïque a subi plusieurs changements brutaux des tarifs d'achat, qui ont entrainé la suppression de plusieurs milliers d'emplois dans cette filière industrielle qui était en plein essor ;

- dans le domaine de la biomasse, la mise en place en 2008 d'un fonds dédié piloté par l'ADEME a permis de lancer plus de 1000 projets d'installations de chaleur renouvelable.

Ces constats ont permis au SER de faire le point sur l'avenir des énergies renouvelables. Ainsi, afin d'atteindre l'objectif ambitieux du Grenelle et pour aider les candidats aux élections présidentielles de 2012 à prendre leurs décisions en connaissance de cause, le SER a émis les six grandes propositions suivantes :

- développer le marché du photovoltaïque, éventuellement par le biais de mesures d'ordre règlementaire ;

- renforcer le Fonds Chaleur ;

Précision : ce Fonds a pour objectif de développer la production de chaleur à partir des énergies renouvelables (biomasse, géothermie, solaire thermique .). Il est destiné à l'habitat collectif, aux collectivités et à toutes les entreprises (agriculture, industrie, tertiaire). La gestion de ce fonds a été confiée à l'ADEME.

 

- simplifier le cadre administratif de l'éolien ;

- préparer dès maintenant le 2ème appel d'offres éolien maritime, dont l'objectif est d'atteindre une puissance totale installée de 6.000 mégawatts (MW) d'ici 2020 ;

Précision : le premier appel d'offres sur l'éolien offshore pour une puissance totale installée de 3.000 MW sera lancé en mai 2011 (ce qui correspond à l'installation de 600 éoliennes d'une puissance de 5 MW ). Les candidats seront départagés en 2012 pour une mise en service des parcs en 2015 

 

- construire une politique de l'offre dans toutes les filières renouvelables ;

- se donner impérativement les moyens d'atteindre les objectifs fixés par les lois Grenelle en matière de performance énergétique et de promotion des énergies renouvelables dans le secteur de l'habitat et du tertiaire.

A propos du fournisseur

Publications du fournisseur

Laisser un commentaire